Rajakamangalamthurai situation du chantier au 23 avril 2007

Les pluies d’été ont commencé et la mer a creusé à nouveau le sol ou sont installés les abris temporaires depuis le tsunami. Toutes les conditions sont réunies pour faire accélérer la cadence du chantier. Les maisons de Arunthangavillai étant terminées tous les entrepreneurs se sont concentrés sur le nouveau site de Rajakamangalmthurai.



2007
 Irisha Aroutcheff

Au centre du village la construction des 14 maisons est terminée. Les bénéficiaires attendent la cérémonie officielle et religieuse pour s’installer dans leur nouvel espace de vie.
Cependant les bénéficiaires vivant dans des conditions plus que précaires certain ont commencé à investir leur nouvel habitat. En effet au bout de deux ans, les abris temporaires entreposés en bordure de mer se sont fortement dégradés, le sol a été creusé par la mer et l’humidité y est insupportable, la rouille et la moisissure y sont omniprésentes.

Sur le nouveau terrain 24 maisons mitoyennes (soit 48 maisons individuelles) sur 28 prévues sont en cours de construction. Une maison mitoyenne a été marquée et la construction va pouvoir commencer et l’emplacement de la dernière est gêné par un pylône électrique qu’il faudra faire déplacer par la compagnie d’électricité avant d’entamer sa construction.

Le système DEWATS prévu pour le traitement des eaux usées ne sera finalement pas installé. L’équipe a fortement conseillé à la communauté ce système et a expliqué ses bienfaits cependant l’idée de partager une fosse pour la totalité de la communauté n’a pas été acceptée, la solution est donc de faire une fosse sceptique améliorée pour chaque maison mitoyenne, soit une fosse sceptique pour deux familles.
Elles seront dessinées de façon à être le plus rationnel possible. Leur forme ovale utilise moins de matériaux qu’un rectangle et une chambre supplémentaire servira à purifier davantage les eaux usées.

Mots-clés





Portfolio