Le travail avec la communauté et les formations

La participation de la communauté a été sollicitée tant dans la conception et l’exécution du projet, que pour les formations et les séances de sensibilisation ainsi que pour le support aux activités génératrices de revenu.



2007
 Irisha Aroutcheff

Le projet a créé un partenariat avec une ONG locale, PRAXIS, qui a travaillé les 25 dernières années avec la communauté, elle a été responsable de toutes les activités sociales et de l’interaction avec la communauté.

Cependant l’équipe technique d’A&D a créé une relation horizontale et positive avec la communauté, ce qui a permit d’inclure les habitants tout au long du processus de conception et d’exécution.

Le design des maisons a répondu aux priorités des bénéficiaires, plusieurs séances ont été menées auprès des communautés pour qu’ils choissent la distribution des pièces, l’orientation des maisons et la couleur des murs.

Le projet s’est assuré que les habitants aient compris les raisons ayant motivé les choix des technologies de construction et les budgets et les contraintes ont été expliqués en toute transparence tout au long du projet.

En dehors des réunions de sensibilisations sur des sujets liés à l’habitat (hygiène, environnement, santé...) qui ont été menées a plusieurs reprise auprès de la communauté, des formations de maçons et l’appui aux activités génératrices de revenu ont été assurés particulièrement dans le secteur de la pêche.

Pour renforcer les compétences locales, une ONG locale partenaire sur le projets de reconstruction et experte en construction, TNDF, a conduit une formation auprès des maçons aux techniques de constructions alternatives et à faible coût (rat trap Bond , Filler slab) sur le chantier de Arunthangavillai, ce sont ces mêmes maçons qui ont travaillé sur le chantier de Rajakamangalamthurai

Mots-clés