Technologies de construction indigènes au Timor Oriental

Timor oriental - 2003

Sandra d’Urzo

Technologie AppropriéeÉtude - Audit - Evaluation

L’objectif de la mission a été celui de valider un projet d’amélioration des pratiques de construction, se concrétisant par la création d’un Centre de Ressources Communautaires sur l’architecture et les matériaux appropriés.

Ce centre servirait à former des jeunes professionnels aux techniques de construction locales et à organiser des séminaires thématiques sur l’introduction des sources d’énergie alternative (énergie solaire dans la production d’habitat à faible coût ).

2. Objectifs généraux du projet :

  • Contribuer aux efforts du Gouvernement, de la société civile timoraise et de la communauté des bailleurs internationaux visant à soutenir le développement durable et notamment à appuyer des initiatives de reconstruction et développement rural qui préviennent l’érosion des sols et la déforestation.
  • Promouvoir l’économie et la technologie du bambou au Timor Oriental
  • Permettre aux communautés locales défavorisées d’améliorer leur habitat tout en renforçant leurs compétences et leur autonomie en se fondant sur les principes d’un développement endogène respectueux de l’environnement.
  • Finaliser la conception et produire une série de d’éléments de construction et initier une filière de production en matériaux locaux génératrice de revenu afin de soutenir l’économie locale.
  • S’appuyer sur le réseau international des organisations de promotion du bambou (Indonésie, Europe, Brésil) afin de renforcer les filières alternatives de l’habitat populaire.

3. Méthodologie :

Le projet est structuré en deux phases :

1/ Ouverture d’un « Centre de ressources sur l’utilisation du bambou » où seront mises au point et réalisés des éléments de construction en bambou, en collaboration avec le Ministère du logement timorais, et organisé les ateliers de formation continue.
Réalisation d’une « maison témoin » avec formation initiale de techniciens permettra de sensibiliser les différents acteurs et bénéficiaires du projet. Un groupe de femmes sera formé à l’amélioration des techniques de manufacture (tissage/tressage des panneaux en bambou, des éléments de finition, du mobilier...).
Durée prévue de la Phase 1 : 6 mois

2/ Projet pilote
Le centre de ressource lancera une activité de production (ateliers décentralisés en fonction des communautés ciblées) où les habitants seront étroitement impliqués dans la manufacture des éléments de construction, soit pour usage direct ou pour une activité économique. Les éléments manufacturés doivent servir à la fois à l’amélioration de l’habitat existant et la construction de logements neufs. L’utilisation du bambou ne sera donc pas exclusive de toute autre technique constructive jugée pertinente. L’intérêt de ce dispositif est de faciliter l’appropriation progressive et volontaire des habitants, sans être dogmatique, tout en garantissant une proximité culturelle. Les villages cible seront choisis en concertation avec les autorités locales et suivant des critères de « réplicabilité ».

Mode opérationnel

Étude de faisabilité / exploration par un architecte A&D.

Résultats

Un certain nombre de résultats ont émergé de cette mission, parmi lesquels :

  • Le souhait de la part des autorités gouvernementales de favoriser des politiques sur l’habitat qui valorisent les ressources locales et leur développement dans l’avenir. Un loi a récemment été votée en faveur d’un habitat durable (quota de logements « écologiques »)
  • La volonté et le besoin en formation dans le domaine des techniques de construction en bambou de la part des secteurs de la population liés directement à l’habitat (corps de métier, artisans techniciens, femmes travaillant au tissage du bambou..).
  • L’urgence d’appuyer des modes de production de l’habitat plus respectueux de l’environnement et accessibles aux plus démunis, qui peuvent faire face aux problèmes de croissance urbaine et limiter le recours aux programmes d’importation de logements préfabriqués lancés par de nombreuses entreprises étrangères.

Cette mission a précédé la construction du prototype en bambou.

Documents joints



ASFInt

Association membre du réseau Architecture sans Frontières International