2.Evaluation des dommages

2004

Stage


Evaluation des dommages :

Plusieurs sources mentionnent une évaluation générale des dommages. N’ayant pu nous procurer l’évaluation officielle, nous nous sommes basés sur les documents suivants :

Le rapport de la Fédération Internationale de la Croix Rouge et du Croissant Rouge

85% de tous les bâtiments sont détruits, dont les infrastructures et les maisons. Les bâtiments qui ont résisté ne sont pas sécurisés ; les familles ne peuvent retourner y vivre.
Selon le ministère de la santé, 95 points de santé, 14 centres ruraux de santé, 10 centres urbains de santé et des hôpitaux gouvernementaux (d’une capacité de 240 lits) sont totalement détruits ou irréparables. Les hôpitaux répondaient aux besoins d’une population de 240000 personnes.
Selon le ministère de l’éducation, dans la province de Kerman la totalité des 131 écoles de Bam et des villages alentours ont été détruites ou sont inutilisables. Les autorités estiment que 18 000 à 20 000 enfants ont besoin de bâtiments scolaires.

Le rapport du Bam reconstruction office

D’après cette source, il y avait 58 818 bâtiments commerciaux et résidentiels dans la région dont 27 009 dans les villes et 31 809 en zone rurale.
Avant le tremblement de terre, on dénombrait 397 bâtiments publics et gouvernementaux ; aujourd’hui, 140 bâtiments sont détruits, 117 bâtiments sont gravement endommagés, 114 bâtiments présentent des dommages superficiels et 26 bâtiments ont résisté au séisme.
Sur les 508 bâtiments scolaires que comptait la région de Bam, 168 bâtiments sont gravement endommagés et 101 bâtiments sont détruits.



ASFInt

Association membre du réseau Architecture sans Frontières International