Réalisation d’une construction-prototype CNFP de Tibar

Timor oriental - 2014

Olivier Boucheron

Maîtrise d’œuvre

Suite aux deux séjours de mars et mai 2005, nous avons donc choisi comme objectif de cette phase du projet bambou au Timor, la réalisation d’une construction-prototype mettant en œuvre des technologies innovantes utilisant le bambou, sorte d’“abris communautaire“ pouvant accueillir un petit marché, une salle de réunion, des espaces de repos, de jeux (...).

Objectifs de la mission :

Les objectifs de la mission 2005 du Projet Bambou au Timor Lorosa’e ont été redéfinis comme tels :

  • Faire la preuve de la viabilité (technique et économique) de l’usage du bambou dans le domaine de la construction dès lors que cet usage est adapté au contexte socio-économique local (création d’un marché local pérenne) et qu’il est accompagné par un véritable travail de recherche lors de la conception des objets à produire.
  • Plus précisément, étudier les possibilités de création de filières alternatives (et économiquement viables) de production de matériaux à partir du bambou au regard du potentiel technique local (artisanat, fabriques, petites entreprises) et des résultats des recherches sur l’utilisation du bambou entreprises dans d’autres pays, (pour cette mission le travail de recherche a été effectué à Bali), afin faciliter le transfert de compétences et travailler sur l’adaptabilité des prototypes.
  • Conférer aux prototypes réalisés une valeur d’exemple en les installant dans un quartier fréquenté ou au sein d’une institution reconnue de la capitale de l’île, Dili. Cette qualité permettra d’envisager plus rapidement la réplication de l’expérience.
  • Concrétiser les partenariats envisagés en définissant sur place le rôle de chaque partenaire sur la base de ses compétences spécifiques et de la complémentarité de leurs différents secteurs d’intervention.
  • Prolonger la réflexion initiée en 2003 sur les besoins immédiats de communautés vulnérables, tout en envisageant le recentrage nécessaire de nos prérogatives et en orientant nos actions ultérieures dans le cadre du Projet Bambou au Timor, sur la question des libertés de ces mêmes communautés et de l’environnement urbain.

Mode opérationnel

Chantier école encadré par le chef du projet A&D assisté d’un professionnel timorais formé au management et à la construction.

Plus ponctuellement, deux moniteurs du Centre ont conseillé les jeunes professionnels pendant leur formation.

Résultats

Le chantier- école a permis de former de jeunes timorais, déjà expérimentés ou sans formation :

  • Douze jeunes professionnels (six charpentiers et six maçons) issus du Centre ont réalisé le prototype ;
  • Cinq jeunes du village de Bekaril ont été formés aux techniques de débitage et de tressage du bambou et la réalisation de panneaux préfabriqués dans le cadre d’un atelier provisoire installé dans leur quartier.


ASFInt

Association membre du réseau Architecture sans Frontières International