Le rêve de la maison individuelle devient réalité à Nova Iguaçu, état de Rio de Janeiro

La fondation Bento Rubião, à Rio de Janeiro, réalise dans le cadre de son programme droit au logement, des projets de construction de maisons individuelles pour des coopératives d’habitants dont les ressources financières sont très insuffisantes, et qui bénéficient pour la construction de la maison d’un crédit de la Caisse Economique Fédérale Brésilienne, dans le cadre d’un projet institué par le gouvernement Lula, appelé « credito solidario ».



2005
 Hélène Reinhard

La construction des lotissements est organisée sous la forme du « mutirão » ou aide mutuelle, c’est à dire que ce sont les habitants eux-mêmes qui construisent leur maison, chaque famille devant fournir un certain nombre d’heures pendant 1 an et demi, à la communauté afin d’édifier toutes les maisons.
A Nova Iguaçu, pour la coopérative d’habitants Campar, le projet va plus loin : la construction des maisons sera exécutée en briques sol-ciment, matériau alternatif utilisant les ressources locales de terre, dont le coût de fabrication est moins élevé et la rentabilité thermique plus adéquate que la brique commune. Pour ce faire, le projet du groupe Campar devra comporter la création de la fabrique de cette brique, projet qui pourrait devenir à long terme celui d’un centre de développement communautaire de nouvelles techniques de recyclage de matériaux. La préfecture de Nova Iguaçu créée un partenariat avec la fondation afin de monter le projet de la fabrique, et de rechercher des financements pour réaliser ce grand projet qui vise à développer des réseaux locaux d’attractivité et de projets de création d’activités dans une zone très défavorisée de l’état de Rio de Janeiro.

Mots-clés