Des toilettes sèches pour préserver l’environnement

2006

Irisha Aroutcheff


Le système des toilettes sèches a été élaboré dans les années quatre vingt. La raison principale de ce système est un souci écologique puisque son utilisation évite la contamination par les excréments de l’eau potable. Il a réduit fortement les épidémies de choleras et les problèmes de diarrhées des enfants.

Le système élaboré par A&D est simple : ce toilette a deux ouvertures, l’une pour les excréments et l’autre pour les urines.

Les excréments sont gardés dans une cuve jusqu’à ce qu’elle soit pleine, après chaque passage l’utilisateur devra verser des cendres ou de la fibre de coco afin d’éviter l’amas de mouches et aider au processus de compostage. Une fois cette cuve pleine elle sera déplacée fermée pendant 6 mois pour attendre le compostage. Un autre récipient, glissé sur un système de rail, le remplacera pour une période de 6 mois. Ces deux cuves seront utilisées alternativement.

Les urines diluées par l’eau utilisée pour se laver servent à l’irrigation d’une plantation spécifique constituée d’une variété de plantes adaptées. Il s’agit ici de bananiers, d’hibiscus et de certains types de légumes.

Ces travaux entrent dans le cadre des micro projets de la Campagne reconstruire pour le Développement menée par A&D et PRAXIS

Ce système de toilette a été fortement recommandé aux villageois par l’équipe d’A&D étant donné la situation peu profonde de la nappe phréatique. Tout autre type de toilette contaminera la nappe. C’est en mettant en scènes une petite pièce de théâtre que l’équipe d’A&D a communiqué l’importance de la construction de toilette de ce genre afin de protéger l’environnement des habitants. Pourtant, à l’issue de cette pièce une seule famille a semblée prête à tenter l’expérience.

La construction des toilettes sèches pour cette famille est en cours. Il est fait de mur de briques. On espère que son utilisation convaincra le reste de la communauté.
Même si l’équipe d’A&D est persuadée que ce système de toilette est le seul qui évitera la contamination de l’eau potable, l’importance attribué au travail participatif sur ce projet est primordial. Si le choix des villageois se dirige vers les toilettes classiques, ces dernières seront installées....



ASFInt

Association membre du réseau Architecture sans Frontières International