La finition des sols en ciment lissé

2006

Groupe de travail : Irisha Aroutcheff ,


Les dalles en ciment lissé, la plupart du temps de couleur rouge, sont quasiment de coutume dans toutes les maisons tamouls. Celles-ci apportent une fraîcheur comparable au carrelage tout en restant beaucoup moins coûteuse et donnent une agréable sensation lorsque l’on y marche pieds nus comme c’est le cas dans la plupart des intérieurs en Inde.

Cette coutume des sols en ciment lissés n’a pas échappé à nos architectes pour la finition des maisons à Rajakamangalamthurai et Arunthangavilai.
La technique est simple et offre la possibilité d’y insérer des motifs aux couleurs variées pour donner une impression de tapis au sol.

Ici il s’agit de faire un sol en ciment lissé rouge sur lequel est coulée en bordure une frise verte et au centre une fleur verte.
Le support est une simple dalle en béton sur laquelle est coulé un mortier de ciment qui sera ensuite le plus parfaitement nivelé.

Sur cette dalle, encore humide, est marquée l’emplacement de la frise, au centre est positionné un pochoir préalablement découpé dans une feuille de journal.

A l’emplacement de la frise on passe et on lisse à la truelle la préparation de ciment, d’eau et d’oxyde verte, ainsi que sur les parties ajourées du pochoir.
Sur la frise on place des bandes de papier journal découpées proprement pour passer de part et d’autre de la frise et en recouvrir ses irrégularités ainsi que sur la totalité du sol la préparation de ciment, d’eau et d’oxyde rouge qui sera soigneusement lissée à la truelle.

Il faudra laisser sécher une heure avant de retirer les pochoirs pour enfin rectifier à « main levée » les petites irrégularités.

La dalle est prête, le temps et les nombreux pieds nus la patinera et la lissera d’avantage.





Articles

La finition des sols en ciment lissé

Les dalles en ciment lissé, la plupart du temps de couleur rouge, sont quasiment de coutume dans toutes les maisons tamouls. Celles-ci apportent (...)

Les 5 étapes de construction des maisons

La construction des maisons à Arunthanagavillai et Rajakamanagallamuthurai se déroule en 5 phases

Formation aux techniques alternatives

25 personnes du bâtiment ont été formées aux techniques alternatives pour la construction des logements prévus dans les villages de Arunthangavilai et (...)

La construction des maisons dans le district de Kanyakumari

La construction des maisons constitue l’un des volets du programme Reconstruire pour le Développement mis en place par A&D et leur partenaire (...)



ASFInt

Association membre du réseau Architecture sans Frontières International