Une maison agrandie

2006

Irisha Aroutcheff


A Arunthangavillai chaque maison a sa spécificité, elles ont été dessinées de façon à s’accorder avec le contexte bâti in situ, la taille des terrains des bénéficiaires sans oublier l’emplacement des cocotiers à ne pas couper.
Ici j’aborderai le cas d’une maison existante réhabilitée puis agrandie.

Deux frères et leur famille respective partageaient une maison en brique munie d’un toit en tuiles. Le terrain restant étant de petite taille mais les deux familles réunies étant à l’étroit dans une seule maison, l’un des deux frères a été choisi par PRAXIS pour faire partie de la liste des bénéficiaires.

Vu la taille du terrain disponible, la solution a été de créer une extension de la maison existante.
La nouvelle partie fait une surface totale de 30 m2, cette maison étant donc plus petite que celles des autres bénéficiaires, les fonds restant ont été utilisés pour améliorer l’ancienne maison.
Le toit en tuile a été réparé, le crépit refait et les murs consolidés.
La hauteur du mur mitoyen entre l’ancienne maison et la nouvelle a été surélevée permettant ainsi de créer une ouverture pour faire communiquer les deux bâtiments.
La nouvelle maison est, comme les autres, constituée d’une cuisine, d’un hall, d’une chambre et d’une véranda et d’une toilette à l’extérieur de la maison.

Ces deux familles pourront ainsi partager les pièces de cette « maison double » mais cette disposition permettra également de préserver l’intimité de chaque cellule familiale en temps voulus.

(lire aussi « Deux maisons autour d’une cour »)



ASFInt

Association membre du réseau Architecture sans Frontières International